Comment choisir une pompe à chaleur ?

  • Accueil
  • Comment choisir une pompe à chaleur ?
Pompe à chaleur

Comment choisir une pompe à chaleur ?

Lorsque vous envisagez d’installer une pompe à chaleur chez vous, il faut connaitre toutes les informations au sujet de ce système de chauffage. Le fait de vouloir qu’une pompe à chaleur puisse alimenter vos radiateurs est une bonne idée. Cependant, il faut prendre le temps avant d’investir. Comme ça, vous verrez si la pompe à chaleur répond vraiment à vos attentes.
pompe à chaleur aérothermique

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur aérothermique

Une pompe à chaleur aérothermique restitue l’air à la température désiré. Pour ce faire, elle utilise les calories contenues dans l’air lui-même. Même lorsque les températures sont négatives, il contient toujours une quantité de chaleur. C’est cette chaleur que la pompe exploite et le transfert de ces calories repose sur le changement d’état d’un fluide frigorigène. Celui-ci circule en circuit fermé dans la pompe.

Les calories de l’air extérieur dans un évaporateur
L’évaporateur vaporise le fluide et le propulse sous basse pression à un compresseur
La vapeur parvient jusqu’à un condenseur
La compression élève la température de la vapeur
Le fluide cède sa chaleur à l’installation de chauffage
Ensuite, le fluide est redirigé vers l’évaporateur
En chemin, il traverse un détendeur
Le détendeur le refait passer de l’état gazeux à l’état liquide. Après, le cycle reprend jusqu’au début.
Pompe à chaleur

Les différents types de pompe à chaleur

La pompe à chaleur air-air

Il s’agit d’un type de chauffage optimisé. Pour faire simple, un compresseur électrique transforme l’énergie en chaleur. Le plus intéressant avec ce système est qu’il consomme beaucoup moins d’électricité que le chauffage électrique traditionnel. C’est grâce aux énergies renouvelables qui couvrent près de 65% de l’énergie produite.

Une pompe à chaleur air-air fonctionne comme un climatiseur. En été, elle produit du froid et évacue les calories tandis qu’en hiver, ce principe est inversé. Il s’agit d’une version réversible qui capte la chaleur renouvelable dans le but d’augmenter sa température.

La pompe à chaleur air-eau

Comme le premier modèle, la pompe à chaleur air-eau utilise également les calories dans l’air. La seule différence c’est que celle-ci chauffe l’eau au lieu de diffuser les calories via un split. Pour ce faire, elle est dotée d’un système de chauffage central. Une autre différence avec la pompe à chaleur air-air est que la pompe à chaleur air-eau n’est pas réversible. Donc, elle ne peut pas devenir une climatisation durant l’été.

Par ailleurs, il y a également deux sortes de pompe à chaleur air-eau. Le premier modèle est la pompe à chaleur air-eau basse température. Elle est plus adaptée aux planchers chauffants car elle ne peut chauffer l’eau au-delà de 45°C. Le second modèle est la pompe à chaleur haute température. Comme son nom l’indique, elle peut chauffer l’eau à une température plus importante que le premier modèle (75°C). Elle peut devenir un système de chauffage à part entière. Par conséquent, elle peut alimenter les radiateurs et la production d’eau chaude.

Module

Quel module pour ma pompe à chaleur

La pompe à chaleur monobloc

La pompe à chaleur monobloc existe en deux version : la version murale et la version mobile. Dans les deux cas, elle est composée d’un simple module sans unité extérieure. Son inconvénient est qu’en terme de puissance, elle est assez limitée.

La pompe à chaleur monosplit

La pompe à chaleur monosplit est exactement comme la pompe à chaleur monobloc sauf qu’elle est munie d’une unité extérieure. Cependant, on ne peut pas rajouter d’autres splits. Par conséquent, il faudrait rajouter une autre pompe pour étendre la surface chauffée. Cela complique l’installation de ce système.

La pompe à chaleur multisplit

La pompe à chaleur multisplit est l’alternative la plus complète des trois. Une seule unité extérieure peut se relier à plusieurs splits. C’est une solution idéale pour une grande maison mais il faut alors choisir une unité extérieure suffisamment puissante.
pompe à chaleur aérothermique

Le fluide frigorigène

Actuellement, on peut choisir entre de nombreux fluides. Ils font tous partie des hydrofluorocarbones (HFC) ou des fluides frigorigènes naturels. Donc, il n’est plus question des anciens fluides destructeurs de la couche d’ozones. Ces fluides se choisissent en fonction de certains critères :

La sécurité (toxicité, inflammabilité …)
Les critères thermodynamiques (pression d’évaporation, efficacité des échanges thermiques …)
La possibilité de recyclage
La compression élève la température de la vapeur

Les fluides peuvent être purs mais ils peuvent aussi être mélangés. Dans ce dernier cas, il faut que les proportions soient précises.

Les émetteurs de chaleurs

Les éléments de chauffage des pompes à chaleur peuvent être différents. Pour une pompe à chaleur air-eau, voici les émetteurs possibles :

Un radiateur à haute ou basse température
Une unité à cassette (encastrée dans le plafond)
Un ventilo-convecteur à eau

Les pompes à chaleur air-air disposent également de quelques choix au niveau des émetteurs :

Le ventilo-convecteur
Le diffuseur centralisé
Un ventilo-convecteur à eau
Les normes et performances

Les normes et performances de la pompe à chaleur

Une pompe à chaleur permet de réaliser des économies d’énergie. Pour vous aider à choisir le modèle le plus économique, il faut comparer les performances en se basant sur :

L’étiquette énergie
Le coefficient de performance (SCOP). Il s’agit d’un rapport entre l’énergie consommée et la quantité de chaleur produite. Un SCOP de 3 au minimum est recommandé.
Le coefficient d’efficacité frigorifique (EER). C’est l’indication de la performance énergétique de la pompe à chaleur air-air. Le score recommandé est également de 3 minimum.
L’écoprêt

Une pompe à chaleur silencieuse

Le niveau sonore de la pompe à chaleur est également à considérer. Evidemment, certains modèles sont plus bruyants que d’autres alors, le choix s’impose. Pour ce faire, vérifiez le nombre de décibels avant de faire votre choix. Cependant, ne vous attendez pas à avoir un appareil complètement silencieux car une pompe à chaleur fonctionne avec un compresseur. Il est donc normal qu’elle fasse un léger bruit.

Aides et subventions

Le dimensionnement

Il faut faire une étude thermique afin de déterminer la puissance nécessaire de votre pompe à chaleur. Un modèle trop grand ne vous chauffera pas forcément mieux. Il faut donc choisir le modèle qui convient à votre logement et ce serait encore mieux de disposer d’une pompe à chaleur de faible encombrement.