Aides et subventions pour vos travaux

  • Accueil
  • Aides et subventions pour vos travaux
Aides et subventions

Aides et subventions pour vos travaux

L’hiver est une saison très difficile à gérer pour les personnes fragiles à cause de l’intensité du froid. C’est pour faire face à cela qu’il est recommandé d’installer un système de chauffage à la maison. En cas de besoin, sachez que vous pouvez toujours demander des aides financières pour assurer l’achat d’un bon système de chauffage. Voici quelques financements en questions qui pourront vous intéresser avant d’acheter l’appareil que vous souhaitez.

(CITE)

Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE)

Le CITE est toujours opérationnelle pour ceux qui envisagent d’entamer des travaux de rénovation énergétique. Cette offre peut vous aider à baisser les dépenses tout en profitant d’un système de chauffage répondant à vos attentes. La subvention se manifeste principalement sur l’impôt de chaque propriétaire. En outre, il faut savoir que l’aide disponible dépend de la situation de chacun pour ne citer que le choix de chauffage, mais aussi les travaux nécessaires pour l’intervention.

Concernant la somme proprement dite, le pourcentage se fait selon les travaux. Cela est de 15 % pour l’isolation des fenêtres contre 30 % pour les autres travaux. Par contre, vous pourriez profiter d’un taux de remboursement à 50 % pour les travaux liés au système de chauffage. À titre d’exception, certains travaux imposent des montants d’aides forfaitaires. Cela concerne par exemple la pose d’une chaudière à bûches dont l’aide possible est de 3 000 euros. Quant à l’isolation des murs par l’intérieur, le financement est d’ordre de 15 €/m².

Avant de s’intéresser au somme disponible, il faut prendre le temps de vérifier les plafonds de dépenses au cours des 5 ans qui vont suivre. De ce fait, une personne qui habite seule doit respecter le plafond de 2 400 euros. Pour un couple, cette somme ne doit pas dépasser 4 800 euros. Chaque personne à charge peut augmenter le plafond de 120 €. Il est fortement conseillé de faire une demande de devis pour les travaux afin de faciliter l’obtention de l’aide.
L’écoprêt

L’écoprêt à taux zéro

L’écoprêt à taux zéro est une forme d’aide orienter avant tout vers les travaux d’amélioration énergétique d’une maison. On peut alors évoquer le fait que cela peut concerner la pose ou la rénovation du système de chauffage. La principale condition d’obtention de cette subvention est de trouver un professionnel RGE pour réaliser les travaux.

Notez que le prêt est remboursable pendant 15 ans sans payer le moindre taux. Concernant la somme allouée, cela repose sur le nombre de travaux que vous souhaitez réaliser. Ainsi, l’aide peut atteindre 15 000 euros pour un seul travail. En outre, vous pouvez obtenir jusqu’à 25 000 euros si vous prévoyez deux travaux. À partir de trois travaux, le prêt possible peut atteindre jusqu’à 30 000 euros. Un point à ne pas oublier concerne le fait que vous pouvez demander un « écoprêt à taux zéro complémentaire » si la somme que vous avez obtenue pour le permet prêt est inférieur à 30 000 euros. Celui-ci doit être réglé au bout des 5 prochaines années qui suivront l’obtention du premier écoprêt.

Le plus grand avantage avec ce financement est lié au fait qu’il n’impose aucune condition de ressources. Par contre, la banque peut toujours refuser votre demande si vous ne respectez pas toutes les conditions d’obtention. Le logement doit par exemple servir de résidence principale. Votre situation personnelle sera aussi prise en compte comme votre état physique.

ANAH

Les aides de l’ANAH

Lancée en 2017, la prime énergie est un aide financier pouvant être offert à ceux qui envisagent de rénover leur système de chauffage. Il incite principalement à se tourner vers les énergies renouvelables pour le nouveau système. Lié directement aux CEE (Certificats d’économies d’énergie), le financement que vous pourriez obtenir concerne en particulier le budget nécessaire pour l’achat des équipements. Cette prime peut être offerte à tous ceux qui ont besoin d’un coup de pouce pour rénover leur système de chauffage.

Comme tous les aides financiers, l’obtention d’une prime énergie nécessite l’intervention d’un professionnel qualifié et certifié RGE. En plus de cela, vous devez prouver que votre habitation à plus de deux ans. Pour la demande, elle peut se faire en ligne du moment que vous l’envoyez à la bonne adresse. Mis à part cela, l’obtention de la prime dépend de quelques critères à commencer par le lieu d’habitation. Vous devriez aussi déterminer le nombre de travaux prévus ainsi que le nombre d’habitants dans une maison.

Concernant le domaine financier en particulier, il ne faut pas négliger le plafond de revenu pour chaque foyer. Ainsi, cela peut varier entre 19 074 et 59 026 euros selon la zone d’habitation et le nombre de personnes dans le foyer. Au-dessus de 5 habitants, le plafond peut augmenter de 5 651 ou 74 222 euros par personne supplémentaires. Pour le montant pouvant être obtenu, cela ne dépend pas uniquement du nombre d’habitants dans une maison. Il faudra aussi déterminer les caractéristiques du bâtiment ainsi que les travaux à réaliser. Dans tous les cas, la prime peut varier entre 450 et 4 000 euros.

L’écoprêt

Une prime énergie

Lancée en 2017, la prime énergie est un aide financier pouvant être offert à ceux qui envisagent de rénover leur système de chauffage. Il incite principalement à se tourner vers les énergies renouvelables pour le nouveau système. Lié directement aux CEE (Certificats d’économies d’énergie), le financement que vous pourriez obtenir concerne en particulier le budget nécessaire pour l’achat des équipements. Cette prime peut être offerte à tous ceux qui ont besoin d’un coup de pouce pour rénover leur système de chauffage.

Comme tous les aides financiers, l’obtention d’une prime énergie nécessite l’intervention d’un professionnel qualifié et certifié RGE. En plus de cela, vous devez prouver que votre habitation à plus de deux ans. Pour la demande, elle peut se faire en ligne du moment que vous l’envoyez à la bonne adresse. Mis à part cela, l’obtention de la prime dépend de quelques critères à commencer par le lieu d’habitation. Vous devriez aussi déterminer le nombre de travaux prévus ainsi que le nombre d’habitants dans une maison.

Concernant le domaine financier en particulier, il ne faut pas négliger le plafond de revenu pour chaque foyer. Ainsi, cela peut varier entre 19 074 et 59 026 euros selon la zone d’habitation et le nombre de personnes dans le foyer. Au-dessus de 5 habitants, le plafond peut augmenter de 5 651 ou 74 222 euros par personne supplémentaires. Pour le montant pouvant être obtenu, cela ne dépend pas uniquement du nombre d’habitants dans une maison. Il faudra aussi déterminer les caractéristiques du bâtiment ainsi que les travaux à réaliser. Dans tous les cas, la prime peut varier entre 450 et 4 000 euros.